Qui sommes-nous

Un chantier naval tel que Saffier ne vient pas de nulle part. Ses origines remontent aux années 50. Avec l’aide de son père, Richard Hennevanger acheta son premier bateau, le Rainbow, à l’âge de 12 ans. Ce n’était pas vraiment un bateau mais plutôt une épave. Pourtant Richard et son père croyaient en ce bateau et, après bien des efforts, ils le transformèrent en un joli bateau, un véritable arc-en-ciel.

Un jour, dans l’estuaire de Ijmuiden, un capitaine de caboteur remarqua  leur bateau et l’acheta sur le champ. Le Rainbow fut hissé à bord du caboteur et le père et le fils furent déposé à terre après avoir été dûment payé. Richard était devenu mordu de voile pour toujours. En 1961, après son service militaire,il décida d’émigrer avec son épouse en Australie oû il créa peu après son propre chantier naval. Dès le milieu des années 60, le chantier employait une quinzaine de personnes et produisait une quarantaine de bateaux par an, dont le voilier Santana, un yacht de 9,5 à 11m de long. En liaison avec des architectes navals, le chantier produisait également des yachts de plus de 12m.

Richard Hennevanger fut particulièrement influencé par Bob Miller ,qui devait plus tard prendre le nom de Ben Lexten, le créateur du fameux Australia 2, voilier à quille à ailettes, avec lequel il ravit pour la première fois la Coupe de l’America aux américains. Avec Bob Miller, Richard conçut un nouveau bateau pour réaliser son rève de naviguer autour du monde avec sa famille.

Navigation autour du monde

En 1972, la famille vendit tout ce qu’elle possédait en Australie pour construire des bateaux aux Pays-Bas. Richard et sa femme  s’établirent  dans leur pays natal avec leurs fils Dennis et Dean , nés à Sydney et qui avaient alors respectivement  7 et 4 ans. Tous deux étaient déjà de bons marins et Dennis avait déjà régaté dans la baie de Sydney. Sur un ketch de 16m, le Spirit of Sydney, construit en un temps record d’une année, la famille Hennevanger navigua autour du monde pendant 8 années. Ces années furent très enrichissantes pour Dennis et Dean. Tout en étant exposés à différentes cultures, ils suivaient l’enseignement de leur mère et se familiarisaient avec tous les aspects de la navigation à voile sur le Spirit of Sydney . En 1980, la famille décida de vendre le bateau et de rentrer aux Pays-Bas. La  navigation à voile n’avait alors plus de secrets pour Dennis et Dean.

De retour  aux Pays-Bas, Richard créa un nouveau chantier naval. Dennis suivit une formation de timonier et Dean des études d’architecte naval. Dennis se consacra aussi à un nouveau sport nautique, le windsurf. Entre 1980 et 1985, il devint. à trois reprises, champion des Pays-Bas et deux fois champion d’Europe dans cette discipline. Une fois son diplôme d’architecte naval en poche, Dean se mit à travailler pour son père et construisit son premier bateau, un catamaran de 9m baptisé « Hotlegs » avec lequel il naviguera une année plus tard dans les eaux de l’Ijsselmeer à des allures de plus de 20 nœuds, provoquant la frayeur de bien des marins du lieu. Une fois remis de sa passion du surf, Dennis, toujours attiré par les voyages, travailla comme skipper sur plusieurs grand yachts en Méditerranée.

Saffier

En 1999, Dennis montra à un journaliste nautique ce dont le Saffier 6.50 était vraiment capable. Avec un vent de suroît de force 7, ils couvrirent ensemble sans problème une distance de 110 miles, de Ijmuiden à Lowestoft. Le caractère marin du bateau incita les deux frères à aller de l’avant. Une année plus tard, leur père créa un nouveau bateau, le Saffier 8.00. Fruit de l’expérience Hennevanger,le voilier attira l’attention des média et, en 2003,le Saffier 8.00 fut nominé Bateau de l’Année et se plaça second avec un seul point de différence par rapport au vainqueur (max fun 35). Peu après, le Saffier 8.00 fut nominé Bateau Européen de l’Année 2004. Malheureusement, les Hennevanger se retirèrent de la compétition, préférant  traiter en priorité les nombreuses commandes qui affluaient de toute part. Fin 2004 marque les débuts du Saffier 32ft, dont plusieurs exemplaires furent acheté sur plan avant même sa mise en chantier. En 2005, le 100e exemplaire du Saffier 6.50 sortait des chantiers. La réputation internationale des Saffiers ne cessait de croître et des bateaux étaient livrés dans toute l’Europe ainsi qu’en Amérique et aux Caraïbes.

Croissance

Tout en poursuivant le développement de la production  de Saffiers, le chantier, désormais appelé Saffier Maritiem, continuait de travailler pour KNRM et d’assurer l’entretien de navires de transports maritimes et de sauvetage en mer, cette diversification d’activités permettant de mieux asseoir la solidité financière de l’entreprise. Le premier Saffier 32 fut mis à flot  en décembre 2005 et ce n’est qu’après un voyage d’essai de 6 semaines que les Hennevanger se déclarèrent entièrement satisfaits. En automne 2007, le dayboat Saffier Se26 voit le jour. Dessiné cette fois  par les trois Hennevanger, ce bateau marque un tournant pour le chantier. Dès sa sortie, le Se26 attire l’attention des média et remporte en 2009 le prestigieux trophée européen de Bateau de l’Année. Sa conception révolutionnaire, qui permet  une navigation confortable en solo, attire de nombreux clients qui réalisent tout le potentiel de ce daysailer. De nombreuses personnes sont à la recherche d’une navigation facile sur un voilier performant et de lignes harmonieuses, ce qu’offre le Se26. Grâce à ce bateau, le chantier connait une croissance importante et acquiert une reconnaissance internationale. Les deux frères Hennevanger réalisent  ainsi leur ambition de construire leurs Saffiers le mieux possible.

Récompenses internationales

2010 marque les débuts d’un nouveau bateau, le Se23 daysailer, entièrement dessiné cette fois par Dean Hennevanger. Après de nombreux essais effectués par Dennis  dans les eaux mouvementées de la mer du Nord, non loin de chez eux, le bateau est déclaré prêt à être exposé au Salon nautique de Dusseldorf. Un régal pour les yeux, le Se 23 remporte en 2011 le European Yacht Award aisi que le trophée hollandais  HISWA de Bateau de l’Année. C’est la première fois qu’un chantier hollandais cumule ces deux distinctions. Les ventes continuent de croître et, afin de poursuivre leur développement , les frères Hennevanger se lient à des distributeurs connaissant le marché d’autres pays. Ainsi prend naissance un réseau de distribution où chaque client peut parler dans sa langue au représentant Saffier de son propre pays. Le Sc 10 est le dessin suivant de Dean Hennevanger : 6 exemplaires sont vendus sur plan avant la sortie de chantier du premier bateau. De ligne classique avec un pont et un agencement de cockpit moderne, le bateau répond aux attentes de passionnés de voile. En 2013, les deux frères dévoilent le Saffier Sc8m Cabin, un bateau qui allie les caractéristiques d’un daysailer navigable en solo avec une habitabilité intérieure et un confort recherché par de nombreux clients. 32 exemplaires sont vendus en une seule année et  naviguent notamment en Europe, au Japon, aux Caraïbes et aux Etats-Unis.  2014 voit la lancée du Saffier Se33, un daysailer à la fois facile à naviguer et capable d’atteindre des vitesse supérieures à 17 nœuds ! Il s’agit pour Saffier d’un tout nouveau marché pour des clients à la recherche d’un très beau voilier doté de hautes performances. Le Se33 est nominé pour les trophées European Yacht of the Year et HISWA Yacht of the Year. 16 exemplaires de ce modèle sont vendus en une année. Les frères Hennevanger continuent de naviguer : Dean en famille sur un Saffier Sc 8m Cabin et Dennis sur un Saffier « Nitro », un voilier construit par le chantier avec lequel il participe à différentes compétitions. Cette expérience permet aux deux frères de suivre les plus récents développements susceptibles d’être adoptés sur les modèles  de la gamme Saffier.